La nouvelle galerie du V&A

Après quatre longues années de rénovation, The William and Judith Bollinger Jewellery Gallery du Victoria & Albert Museum de Londres a réouvert ses portes le 24 mai dernier. Véritable temple de la joaillerie de luxe, les plus belles pièces y sont exposées, retraçant àtravers une collection de 3 500 bijoux et joyaux, l’histoire de la joaillerie européenne depuis plus de 800 ans. Une exposition exceptionnelle entre fascination et émerveillement.

Rêve, luxe et histoire : voilà  le programme de cette somptueuse exposition. On y découvre des collections de bijoux des périodes médiévales, de la Renaissance et de certains grands joailliers du 20ème siècle dans une galerie entièrement rénovée comme il se doit. Un écrin àla hauteur des bijoux et joyaux qu’il renferme.

Ainsi, vous pourrez admirer les célèbres Emeraudes Beauharnais qu’offrit Napoléon 1er àsa fille adoptive, des diadèmes et des pierres portés par l’impératrice Joséphine, des diamants ayant appartenus à Catherine La Grande ou encore les pendants qu’offrait Elisabeth 1ère à ses favoris. Des pièces historiques qui nous transportent dans un univers passionnant, où notre imagination se plaira àleur redonner vie.

La nouvelle galerie présente aussi des créations plus contemporaines, comme le bandeau « Tutti Frutti » de Lady Mountbatten en rubis, saphir, émeraude et diamants – rien que ça !-, une merveilleuse pièce dont elle fit l’acquisition en 1928 chez Cartier. De grands collectionneurs ont également «prêté » leurs pièces au musée, comme celles données par la grande collectionneuse et marchande Patricia V. Goldstein, une donation qui a permis d’enrichir les collections du V&A Museum.

Une exposition ànoter dans vos agendas si vous passez par Londres !

Parure Beauharnais offerte par Napoléon 1er àsa fille adoptive - V&A
Parure Beauharnais offerte par Napoléon 1er àsa fille adoptive – V&A
Broche Cartier, 1912 -V&A
Broche Cartier, 1912 -V&A

Hair ornement, Philippe Wolfers, 1905 -V&A
Hair ornement, Philippe Wolfers, 1905 -V&A
“Thistles” corsage ornement, René Lalique - V&A
“Thistles” corsage ornement, René Lalique – V&A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut