Out : le sac Carla

Les ventes de créateur au profit d’oeuvres caritatives ont le vent en poupe. Cette fois-ci, c’est Carla Bruni-Sarkozy qui s’y met : la Première Dame de France a en effet décidé de rééditer ce sac cabas, oeuvre des femmes d’un bidonville d’Afrique du Sud, qui lui a été offert lors d’un déplacement présidentiel en février 2008.

La vente de ce “sac Township”, rebaptisé “sac Carla” a pour but de financer la création d’une nouvelle coopérative de couture sur place. Produits en quantité limitée (421 exemplaire), les sacs sont en vente chez Colette au prix de 100 €. La boutique est actuellement en rupture de stock, mais sera bientôt renflouée.

Un rôle sur mesure pour l’ex-top model, qui a le beau rôle dans ce coup médiatique. Ce qui est critiquable, ce n’est pas le projet lui-même, qui va permettre aux femmes des bidonvilles de s’occuper et de trouver un travail, mais la démagogie de celui-ci. Un peu facile, non ? J’ai vu aujourd’hui àla télé l’histoire d’une femme noire dont le jeune fils était décédé et que le gouvernement sommait de quitter le territoire Français. Que fait Carla pour ces gens-là? Pas grand-chose, semble-t-il.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut